ET L’ AMOUR DANS TOUT CA ?
Notre zèbre est un passionné et donc passionné par la passion de tout ordre, et bien évidemment aussi, par la passion amoureuse.Mais l’amour est un sujet difficile pour beaucoup de surdoués.

Un jour un homme me dit :
Si j’étais avec toi, je ne tiendrai pas ! J’exploserai en plein vol!!

L’enjeu est fort, très fort!!

L’amour d’un surdoué : comment le décrire ?

Notre surdoué ne fait pas les choses à moitié. Généralement le surdoué rêve d’un amour total, indestructible, à la vie à la mort.Le désir profond du surdoué est de fusionner intensément à la fois intellectuellement et, émotionnellement. Mais notre zèbre a souvent un passé douloureux en ce qui concerne les relations amoureuses ou amicales. Être zèbre en amour n’est pas si simple.

Le décalage, l’incompréhension réciproque qu’il y a dans l’échange est souffrant pour notre surdoué.

Certains d’ailleurs trop marqués, trop déçus n’oseront plus rien tenter et préféreront la solitude, et, ou, la compagnie des animaux, de la nature.

D’autres, (plus vrai chez les hommes) pourront-être dans une débauche de sexe bien peut satisfaisante, mais dans laquelle il compenseront leur manque affectif, leur désespoir, nourriront leurs sens, et déchargeront leur forte énergie.

L’hypersensibilité du zèbre, sa façon de tout analyser, tout décortiquer, tout sentir et ressentir,  son impatience, son intensité, sa façon décalée de voir les choses, sa lucidité, mais aussi ses doutes, ses angoisses, son besoin de fusion et en même temps son besoin de solitude font de lui un compagnon charismatique mais pas de tout repos.

Pourquoi le zèbre a du mal à trouver un/une partenaire?

Le surdoué possède à la fois une grande empathie, et à la fois une forte exigence. Il a du mal avec l’a peu près, le mièvre. Il est «TROP»!!  Il a besoin en quelque sorte de tout et son contraire.Trouver un partenaire est pour lui une vraie gageure. C’est pour quoi, il est si important (je le dis et le répète) de connaître son fonctionnement pour être plus apaisé, et que la relation à autrui soit moins souffrante.

Le zèbre en couple avec une personne classique (normo-pensante (je déteste ce mot!!)) :

Ils ne sont pas sur le même plan. Le zèbre a besoin de tout explorer, tout comprendre, il ressent la moindre chose chez son partenaire, parfois des choses dont la personne n’a même pas conscience et que le zèbre va mettre à jour. Ce qui ne sera pas forcement du goût de la personne «classique» qui préfèrera bien souvent son confort à la vérité, à la mise à nu. Le zèbre aura du mal avec cet aveuglement.
Mais le tandem peut fonctionner (parfois qu’un temps).

Que s’apportent-ils?

Le surdoué apporte au NP son originalité, sa fraicheur, sa lucidité, sa finesse, son analyse, ses émotions.
Le partenaire dira alors:
– « Elle (ou il)  est pétillante, vive, originale, drôle, avec elle je ne m’ennuie jamais…»

Le normo-pensant apporte au surdoué son côté rationnel, structuré, campé qu’il manque souvent aux zèbres.
– « Ce que tu dis m’aides beaucoup, parce que moi ça part dans tous les sens!!»

Qu’est-ce qui risque de coincer avec le temps?

le zèbre s’ennuie, reproche à son partenaire son ronron, son manque de réactivité, de sensibilité, de curiosité, son manque d’émotions, son manque d’intensité…
– « Mais enfin, t’as pas vu ? Pas senti ?  pas compris? Tu t’es contenté de…?»

Le NP va reprocher au SD, son instabilité émotionnelle, son insatisfaction chronique, sa complexité, ses excès…
– « Mais où veux-tu en venir? Tu ne sais pas ce que tu veux! T’es jamais contente!  Tu me fatigues!!…»

Le zèbre en relation amoureuse avec un autre zèbre :

Ils sont sur le même plan énergétique.Le tandem peut effectivement bien fonctionner mais trop d’intensité peut aussi être difficile à vivre et nos chérubins peuvent s’épuiser.
L’intensité sera  bien évidemment présente dans la passion amoureuse, dans les sujets de conversation, dans les émotions, mais également présente lors des désaccords, des doutes, des moments de déprime…
Cela peut faire beaucoup!!

Les pièges pour le surdoué amoureux

Le surdoué ayant souvent souffert du rejet, le redoute. Il aura donc tendance à se «laisser choisir». Tellement content qu’on l’aime, qu’on l’apprécie, lui si peu aimable, qu’il est prêt à tout pour ne pas décevoir! Le «je t’aime» est piégeant pour lui.

Partir sur une histoire d’amour qui ne convient pas au zèbre

Il peut, par ce mot magique, se laisser embarquer dans une histoire qui ne lui correspond pas forcement. Son besoin d’amour, le manque de ce dernier, ainsi que l’ image dégradée qu’il peut avoir de lui-même dû à son histoire, font qu’il est bien difficile pour lui de garder la «pensée claire» face à des mots d’amour, à une posture d’accueil .

Tomber sur un pervers narcissique

S’il vient à croiser par malheur,( mais aussi pour son plus grand bien), la route d’un pervers narcissique l’attraction sera fatale. Le pervers narcissique, par ses mots, par son intensité dû à son vide sidéral, sera un piège irrésistible pour notre zèbre. L’un mué par l’amour, le lien, l’autre par la haine, la destruction.

C’est pourquoi, il est si important pour le surdoué de bien se connaître. Cette connaissance de soi, cette reconnaissance de l’autre aidera grandement.

Mes conseils aux surdoués et haut potentiels pour être épanoui en amour

Le SD est souvent malheureux, triste, voire en prise à des pulsions de mort face à ce sentiment de solitude, de décalage avec les autres, d’insatisfaction relationnelle.

Pour moi, une réponse à ce problème récurrent chez le surdoué c’est de comprendre que son intensité est bien supérieure à la moyenne et que donc, il est nécessaire  pour lui de dépasser ce monde binaire non pas dans un esprit de supériorité, mais pour se connecter à une énergie plus globale, plus intense, plus cosmique en quelque sorte,  une énergie plus en adéquation avec ce qu’il est, avec son intériorité. Cela va le nourrir,  lui permettre de se réaligner, et donc cela va l’aider dans sa réflexion, son cheminement, sa créativité.

Prendre conscience de son potentiel pour se libérer en amour

Lorsque le surdoué a pris conscience de cela, alors sa quête en amour est plus apaisée, plus sereine. Son désir est un peu moins ardent. Cette conscience va lui donner de l’énergie, mais une énergie plus sereine, plus pleine. En fait, le zèbre a cette conscience naturelle des choses (c’est ce qui fait sa nature) mais il peut  (et il va généralement) se laisser décentrer par les autres et, ou, par incompréhension de ce qu’il est, de sa différence. Le surdoué a besoin plus que quiconque de retrouver cet alignement corps, esprit, conscience.

Pour moi, l’intensité est la première caractéristique du zèbre. L’intensité du surdoué est (pour moi), corrélée  à l’AMOUR. L’amour au sens large, c’est à dire la conscience.

Conscience que tout est lié, relié, en interaction, le vivant, la matière. De l’infiniment petit, à l’infiniment grand. L’amour au sens large est corrélé à l’esthétique, au juste, à l’harmonie.

Allez dans l’infiniment fin au fond de soi, c’est allez dans l’infiniment grand, et versa vice!!

Faire du beau , du juste, c’est faire du plus humain…

crédit photo : Fond photo créé par jannoon028 – fr.freepik.com